L’efficacité énergétique

Selon l’Agence Internationale de l’Energie, les bâtiments représentent environ 40% de la consommation d’énergie primaire 75% de la consommation d’électricité dans le monde. L’écoconstruction, ou construction durable, permet de réduire considérablement les impacts néfastes sur l’environnement par le biais de mesures d’efficacité énergétique lors de la conception, construction et exploitation du bâtiment.

La performance énergétique d’un bâtiment est influencée par les choix techniques pris lors de sa conception tels que : inertie thermique, orientation, matériaux, épaisseur d’isolation, types de vitrage, rendement des systèmes CVC, eau chaude sanitaire, éclairage et systèmes de gestion intégrés. Contrairement au processus de conception traditionnel qui implique les acteurs de façon successive et linéaire, le processus de conception intégrée permet à tous les intervenants de travailler ensemble dès le début de la réflexion, ce qui permet d’optimiser la performance énergétique du bâtiment.

Certaines mesures d’efficacité énergétique ne requièrent pas d’investissement initial. Quant aux mesures qui requièrent un surcout à la construction, elles peuvent générer des économies d’énergie substantielles avec des retours sur investissement attractifs.

Selon le Département Américain de l’Energie, l’écoconception des bâtiments permet :

• Amélioration de l’environnement de travail:: l’environnement du poste de travail influence sur le bien-être et les performances des occupants du bâtiment. De nombreux paramètres tels que la qualité de l’éclairage, l’environnement sonore et le climat thermique ambiant sont affectés par les mesures d’efficacité énergétique mises en place.

• Réduction des coûts de construction / Retour sur investissement : grâce au processus de conception intégrée, les bâtiments économes en énergie coûtent bien souvent moins cher à construire que des bâtiments typiques. Par exemple, l’optimisation de l’enveloppe du bâtiment combinée à un système d’éclairage intérieur efficace permet de réduire considérablement la taille des systèmes mécaniques CVC du bâtiment.
Some energy-efficiency strategies may cost more up front, but the energy they save means they often pay for themselves within a few years.

• Réduction des coûts d’exploitations: des investissements stratégiques dans des mesures d’efficacité énergétiques permettent une réduction des coûts d’exploitation et de maintenance du bâtiment à long terme.

• Réduction des émissions de gaz à effet de serre: l’électricité est le plus souvent générée par l’utilisation de combustibles fossiles qui génère des gaz à effet de serre à l’origine du réchauffement climatique.

  • En collaboration étroite avec l’équipe de conception du projet et l’utilisation de logiciels de simulation sophistiqués, GreenBIM Engineering peut aider à identifier les mesures d’efficacité énergétique les plus rentables adaptées à chaque projet.

Des exemples de mesures d’efficacité énergétique implémentés dans des projets de GreenBIM Engineering sont présentés ci-dessous:

 

Bâtiments à Energie Positive

Le secteur du bâtiment peut considérablement réduire sa consommation énergétique en intégrant des mesures d’efficacité énergétique dans la conception, construction et exploitation des nouveaux bâtiments et la rénovation des bâtiments existants. Il peut en outre réduire sa dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles avec l’utilisation d’énergies renouvelables intégrées au bâti.

Le concept de bâtiment à énergie positive, dont la production d’énergie annuelle dépasse ses besoins énergétiques, a évolué ces dernières années du domaine de la recherche à la réalité. Suite aux progrès technologiques du secteur du bâtiment et des systèmes d’énergie renouvelables, la conception et construction d’un bâtiment à énergie positive est de plus en plus réalisable.

Les bâtiments à énergie positive sont généralement des bâtiments passifs très performants. La conception d’un bâtiment économe en énergie est primordiale pour tout projet de bâtiment à énergie positive. L’efficacité énergétique est généralement la stratégie la plus rentable qui présente les retours sur investissements les plus attractifs. Maximiser les opportunités d’efficacité énergétique permet de considérablement réduire les coûts associés aux systèmes d’énergies renouvelables intégrés au bâtiment.

En ayant recours à des outils de simulations énergétiques, l’équipe de conception peut optimiser l’efficacité énergétique du bâtiment. Une fois les mesures d’efficacité énergétiques mis en place, les besoins énergétiques restants peuvent être compensés par l’utilisation de systèmes d’énergies renouvelables intégrés au bâtiment, tels que le solaire photovoltaïque, le solaire thermique, lé géothermie et les micro-éoliennes.
 

LEED et l’Efficacité Energétique

Dans le système d’évaluation des bâtiments durables LEED, chaque crédit reçoit des points en fonction de l’importance relative des impacts du bâtiment.

LEED accorde le plus grand poids aux crédits qui visent directement les impacts majeurs, tels que la réduction de consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, le crédit EA «Optimiser la Performance Energétique », qui vise à obtenir des niveaux de performance énergétiques supérieurs à la norme de référence, permet d’obtenir jusqu’à 19 points pour des projets de « Nouvelle Construction » et jusqu’à 21 points pour des projets de « Noyau et Enveloppe ».

Le prérequis LEED “Performance Energétique Minimale” requière d’établir un niveau d’efficacité énergétique minimal du bâtiment en démontrant une économie de coûts de 10% dans la performance du bâtiment proposé par rapport à la performance du bâtiment de référence. La performance du bâtiment de référence est calculée selon la ‘Building Performance Rating Method’ de l’Annexe G de la norme ASHRAE 90.1-2007, à l’aide d’une simulation énergétique de l’ensemble du bâtiment.

LEED encourage d’obtenir des niveaux de performance énergétique supérieurs à la norme de référence afin de réduire les impacts environnementaux et économiques résultant de la consommation excessive d’énergie. Pour des projets suivant le système d’évaluation « Nouvelle Construction », le projet peut obtenir 1 point pour chaque 2% d’économies de coûts d’opération du bâtiment proposé par rapport au bâtiment de référence. La correspondance entre le pourcentage des économies d’énergie et le nombre de points obtenus est indiquée ci-dessous :

De plus, la consommation énergétique du bâtiment peut être directement influencée par l’utilisation de revêtements de toiture à haute réflectivité et l’utilisation optimale de l’éclairage extérieur, en référence aux crédits LEED suivants :


De pair avec les mesures d’efficacité énergétique, le projet peut réduire les impacts environnementaux et économiques associés à la consommation d’énergie provenant de combustibles fossiles en utilisant des systèmes d’énergie renouvelable et en achetant de l’électricité verte, en référence aux crédits LEED suivants :